«SoKuTA – Evaluation des choix technologiques orientée vers les sciences humaines et sociales» (2004-2005)

Ce sont les hommes qui développent les technologies, les maîtrisent, et décident de les utiliser.

Introduction | Résultats | Déroulement | Downloads | Manifestations | Contacts | Liens

Introduction

Que signifie SoKuTA?
SoKuTA est l'abréviation de «sozial- und kulturwissenschaftlich ausgerichtete Technologiefolgen-Abschätzung», qui se traduit en français par «évaluation des choix technologiques orientée vers les sciences humaines et sociales».

Pourquoi une étude TA-SWISS sur l'évaluation des choix technologiques orientée vers les sciences humaines et sociales?
Dans l’évaluation des choix technologiques telle que pratiquée jusqu’à présent, les technologies sont considérées comme objet «neutre», sans prendre en compte le contexte socioculturel. Par ailleurs, elle se préoccupe exclusivement des technologies relevant des «sciences naturelles», soit les mesures, les équipements et les procédés servant à tirer profit sur le plan pratique des découvertes faites dans le domaine des sciences naturelles.

Objectifs de l'étude
Le projet entend examiner quelles répercussions en termes de contenu la prise en considération systématique des perspectives relevant des sciences humaines et sociales a sur l’analyse de l’évaluation des choix technologiques. Un intérêt particulier est en cela accordé aux répercussions qui viennent de la prise en compte du contexte socioculturel, d’une part, et des technologies ou innovations sociales, d’autre part :

  • Le contexte socioculturel (social shaping ; co-construction) implique de prendre en considération, dans une perspective sociologique, historique, économique, normative ou relevant de la communication, le fait que les technologies dépendent de la société et sont liées à leur contexte.
  • Le concept de technologies sociales (social engineering) ou innovations sociales, fait référence à l'idée de soumettre à une évaluation toutes les «technologies» qui essayent – de manière analogue au savoir relevant des sciences naturelles – de tirer profit du savoir relevant des sciences sociales et humaines pour résoudre les questions pratiques et concrètes de la société.

Alors que l'inclusion du contexte socio-culturel vise à améliorer et systématiser le «champ d'activités» de l'évaluation des choix technologiques, la prise en compte des technologies sociales consiste en une extension de ce «champ d'activités».

[TOP]

Résultats

Résultats de l'étude
Les auteurs proposent d'ancrer les questionnements de TA-SWISS davantage dans des domaines sociaux, de choisir dorénavant le point de départ davantage dans des domaines sociaux comme le monde du travail (p. ex. l’administration), la vie quotidienne (p. ex. les seniors) et l’innovation (p. ex. l’économie). Ceci devrait concerner aussi bien les projets particiüatifs que les études. Ainsi, le contexte socioculturel sera déjà pris en compte de façon explicite au moment du choix du thème et de sa mise au concours.

L’évaluation des technologies sociales constitue une véritable innovation. Aucun des instituts étrangers considérés par les auteurs du rapport n’a mené pareille étude à ce jour. C’est pourquoi elles préconisent dans un premier temps d’effectuer d’abord un travail de préparation au niveau conceptuel, avant de sélectionner dans un deuxième temps certaines technologies sociales. Selon les auteurs, plusieurs thèmes pourraient être retenus pour une étude d'évaluation des choix technologiques: nouvelle gestion publique (NGP, en anglais New Public Management) dans l’administration publique, coaching des cadres supérieurs au sein de l’entreprise ou engagement citoyen comme nouveau modèle d’activité d’intérêt général.

Recommandations

  • Les auteurs présentent aux responsables de TA-SWISS une liste détaillée de points de départ en vue d’élaborer une évaluation des choix technologiques fondée sur les sciences humaines et sociales. Ces propositions offrent une nouvelle perspective sur la technique. Outre la prise en compte des conséquences des nouvelles technologies, cette approche permet d'élargir le champ d'investigation aux conditions sociales et culturelles expliquant la production, l'acceptation et l'application des technologies. Cette perspective découle d'une perception de l’évolution de la technique, qui peut être considérée comme un processus social.

[TOP]

Déroulement

Méthode

  • étude bibliographique

Calendrier
Début du projet: 2004 | Fin: Fin 2005

[TOP]

Downloads

Informations aux médias
19.04.06 TA-SWISS élargit ses perspectives (PDF 37 KB)

Newsletter
01/2006 Editorial de Markus Zürcher

04/2005 Editorial d'Emil Kowalski

Etude
TA-SWISS élargit ses perspectives. Evaluation des choix technologiques orientée vers les sciences humaines et sociales. Document de travail du Centre d'évaluation des choix technologiques, TA-DT38/2006, Sabine Maasen, Martina Merz, Berne, 2006

TA-SWISS erweitert seinen Blick. Sozial- und kulturwissenschaftlich ausgerichtete Technologiefolgen-Abschätzung. Arbeitsdokument des Zentrums für Technologiefolgen-Abschätzung, TA-DT36/2006
Sabine Maasen, Martina Merz, Bern, 2006

TA-SWISS Broadens its Perspective. Technology Assessment with a Social and Cultural Sciences Orientation. Working paper of the Centre for Technology Assessment, TA-DT37/2006, Sabine Maasen, Martina Merz, Bern, 2006

Autres publications sur ce thème
-

[TOP]

Manifestations

EASST 2006, Lausanne
24.08.2006 «New Perspectives for Technology Assessment», session pendant la conférence EASST 2006 (European Association for the Study of Science and Technology).

Colloques
21.04.2006 «TA-SWISS élargit ses perspectives», Neuchâtel. Présentation et discussion du rapport SoKuTA. Co-organisation: TA-SWISS, ASSH
Programme (PDF 384 KB)

[TOP]

Contacts

Comité de patronage

  • Centre d'évaluation des choix technologiques TA-SWISS
  • Académie suisse des sciences humaines et sociales (ASSH)

Mandataires

  • Prof. Dr. Sabine Maasen, recherche sociétale et sociologie des sciences, Université de Bâle
  • Dr. Martina Merz
    «Observatoire Science, Politique, Société» de l'Université de Lausanne, et «Technology and Society Laboratory», Empa, St-Gall

Groupe d'accompagnement

  • Dr. Rosmarie Waldner, Comité directeur de TA-SWISS (présidente du groupe d'accompagnement)
  • Bernhard Nievergelt, CSST, Comité directeur de TA-SWISS
  • Prof. Dr. Beat Sitter-Liver, Comité directeur de TA-SWISS
  • Alain Kaufmann, Imedia – Interface Sciences Médecine et Société, Université de Lausanne
  • Prof. Dr. Heinz Gutscher, sociopsychologue, Université de Zurich
  • Prof. Dr. Balz Engler, Séminaire d'anglais, Université de Bâle
  • Dr. Emil Kowalski, Comité directeur de TA-SWISS
  • Dr. Markus Zürcher, Secrétaire général de l'ASSH

[TOP]

Liens

Liens sur le sujet

[TOP]

Project
Short Title: SoKuTA
Long Title: SoKuTA Sozial- und kulturwissenschaftlich orientierte Technologiefolgen-Abschätzung
Short Description: Untersucht wird, wie sich das systematische Einbeziehen der geistes- und sozialwissenschaftlichen Perspektive auf Technologiefolgen-Abschätzung auswirkt. Von besonderem Interesse sind dabei die Auswirkungen, die vom Einbezug des sozio-kulturellen Kontextes einerseits und von Sozialtechnologien bzw. Sozialinnovationen andererseits ausgehen.
Start: 2004
End: 2006
Partner Institutes:
Scope Countries:
Contact Person: Bellucci, Sergio
Home Page URL: http://www.ta-swiss.ch/sokuta/
Focus:
Project Leader: TA-SWISS
Other Members:

Le projet en bref

L'étude cherche à identifier les répercussions de la prise en compte systématique de la perspective relevant des sciences humaines et sociales sur l'évaluation des choix technologiques. Ce faisant, une attention particulière est portée aux conséquences de la prise en considération du contexte socioculturel, d'une part, et des technologies et innovations sociales, d’autre part.

Document de travail TA-SWISS élargit ses perspectives (2006)

da_vinci.jpg