SurPRISE (2012-2015)

Surveillance, Privacy and Security: A large scale participatory assessment of criteria and factors determining acceptability and acceptance of security technologies in Europe


Screen_Shot_2016-10-06_at_17.00.10.png

Le projet SurPRISE est un projet européen examinant comment les citoyens et citoyennes considèrent les technologies de surveillance. Il vise à cerner les besoins des citoyens et citoyennes en matière de sécurité et à établir dans quelle mesure et sous quelles conditions ceux-ci sont prêts à céder des portions de leur sphère privée au profit des technologies de surveillance. Onze partenaires issus des milieux académiques et du Technology Assessment ont participé à ce projet. Dans le cadre de ce projet, TA-SWISS a organisé une consultation citoyenne en 2013. Une même consultation s'est déroulé simultanément dans chacun des pays représenté dans le projet SurPRISE.

Opportunités et risques des technologies de surveillance

Les technologies de surveillance ne cessent de se déployer. Petite criminalité, terrorisme, cybercriminalité, fraude fiscale peuvent être contrés grâce à des technologies de surveillance de plus en plus performantes. Les progrès dans les domaines de l’informatique, mais aussi de la reconnaissance et de la biométrie, permettent de mettre au point des technologies repoussant sans cesse les limites de la lutte contre la criminalité. Mais ces technologies peuvent également mettre en péril la sphère privée des individus, et ce d’autant plus qu’elles s’appliquent de manière préventive à toute personne. Les gouvernements sont dès lors contraints à trouver un équilibre entre, d’une part, les besoins légitimes de sécurité de la société et, d’autre part, le droit à la sphère privée des individus. Un exercice qui nécessite une pesée d’intérêts complexe, dans lequel interviennent de multiples facteurs.

Pourquoi TA-SWISS a participé au projet « SurPRISE »

En Suisse, le débat sur les technologies de surveillance est très présent, avec en corollaire la question de la protection de la sphère privée. On pense notamment aux discussions qui ont lieu autour de la vidéosurveillance, employée par de nombreuses collectivités ou des privés. L'introduction du passeport biométrique a également suscité d'importants débats, et a mis en évidence la dimension internationale des enjeux sécuritaires. La cybercriminalité inquiète également, et la surveillance des réseaux devient un élément crucial de la sécurité nationale.

Pour en savoir plus

Projet UE SurPRISE

Téléchargements

Description du projet

Rapports européens

Vidéos:

Smart CCTV

Deep Packet Inspection

Smart Location Tracking

Organisation

Coordination du projet

Institut für Technologiefolgen-Abschätzung-ITA. Johan Cas

Institutions partenaires au niveau européen

Groupe de conseil

  • Dr. Bruno Baeriswyl, Préposé cantonal à la protection des données, Comité directeur de TA-SWIS, Zürich.
  • Dr. Sami Coll, chercheur associé, Département de sociologie, Université de Genève.
  • Dr. Francisco Klauser, Institut de géographie, Université de Neuchâtel.
  • Prof. Katharina Prelicz-Huber, Présidente Vpod, Comité directeur de TA-SWISS, Zürich.
  • Philipp Stüssi, service du Préposé fédéral à la protection des données, Berne.

Responsables du projet à TA-SWISS

  • Dr. Danielle Bütschi, TA-SWISS, responsable du projet
  • Dr. Sergio Bellucci, TA-SWISS
  • Dilini-Sylvie Jeanneret, TA-SWISS

Commander la publication