Robots, empathie et émotions

Joyful happy boy hugging a robot

Le concept du robot-compagnon, tel un membre de la famille aux émotions factices, n’a rien de nouveau. Cela fait déjà longtemps que le cinéma, la télévision et les livres s’en sont emparés. Et jusqu’à présent, il s’agissait clairement de science-fiction. Mais est-ce toujours le cas ? Les robots d’aujourd’hui ont une forme humaine ou animale, sont divertissants, si « mignons ». Ils entrent dans nos maisons, nos écoles, nos hôpitaux et même nos lits. Grâce à l’intelligence artificielle, ils peuvent également analyser notre humeur ou nos émotions et réagir en conséquence.

Teneur de l’étude

Lorsque les robots prennent une apparence humaine, nous sommes enclins à leur accorder notre confiance. Mais ils sont et restent des machines ; leur prétendue empathie n’est rien qu’un astucieux gadget publicitaire, du moins pour le moment. Néanmoins, quelle est l’influence réelle des robots sur notre société et sur les personnes qui interagissent avec eux ? Le robot serait-il plutôt un informateur qu’un confident ? Qui est derrière tout cela ? À qui profitent-ils le plus : aux utilisatrices et utilisateurs ou aux fabricants qui exploitent ensuite les données collectées ? Qu’attendons-nous de ces machines ou que pouvons-nous vraiment attendre d’elles? En termes d’utilisation et de potentiel des robots, aujourd’hui et demain, de nombreuses questions d’ordre sociologique, psychologique, économique, philosophique et juridique restent encore ouvertes. L’étude TA cherche à y répondre.

Liens et téléchargements

Organisation

Durée du projet

De juillet 2019 à février 2021 (estimation)

Mandataires

  • Prof. Hartmut Schulze, Haute école de psychologie appliquée FHNW
  • Prof. Oliver Bendel, Haute école de gestion FHNW
  • Prof. Maria Schubert, Département Santé, Institut des soins infirmiers ZHAW

Groupe d'accompagnement

  • David Altwegg, président du groupe d’accompagnement, économe et ingénieur, membre du Comité directeur de TA-SWISS,
  • Huma Khamis, journaliste scientifique RTS, membre du Comité directeur de TA-SWISS
  • Dr Jean Hennebert, Département d’informatique Uni Fribourg, membre du Comité directeur de TA-SWISS
  • Prof. Lorenz Hilty, Département d'informatique de l'Université de Zurich et Département de technologie et société de l'Empa, membre du Comité directeur de TA-SWISS
  • Prof. Maya Zumstein-Shaha , Commission nationale d'éthique pour la médecine humaine CNE, Invitée du Comité directeur de TA-SWISS
  • Prof. Giatgen Spinas, Hôpital universitaire de Zurich, membre du Comité directeur de TA-SWISS
  • Prof. David Rudrauf, Laboratoire de modélisation multimodale de l’émotion et du ressenti, Université de Genève
  • Prof. Nadia Magnenat, Domaine de recherche : Virtual Humans and Social Robots, MIRAlab
  • Maitre Nicolas Capt, Membre du barreau, spécialiste du droit des nouvelles technologies
  • Dre Daniela Cerqui, anthropologue, Université de Lausanne
  • Dre Wafa Johal, Computer-Human Interaction in Learning and Instruction, EPFL
  • Prof. Dr. Pierre Dillenbourg, Computer-Human Interaction in Learning and Instruction, EPFL
  • Lisa Schurrer, Member of Robotics and Philosophy project, ETHZ
  • Dre Patricia Jungo, Coordinatrice des coopérations de recherche, Curaviva
  • Dr Rouven Porz, Privat Dozent in Klinische Ethik, Inselspital Bern
  • Catherine Lennman, Députée aux affaires internationales, PFPDT
  • Marc Atallah, Directeur de la Maison d’ailleurs, Maitre d’enseignement philosophie de la technique
  • Prof. Marcel Weber, Professeur Philosophie des sciences, Université de Genève
  • Jonas Stauffer, CEO raumCode GmbH
  • Dre Jasmine Truong, PostDoc Sozial- und Kulturgeographie, Université de Berne
  • Vanessa Rampton, éthique de la robotique, ETH historian of idea, ETHZ