Etude «Robotique et appareils autonomes dans l’accompagnement et pour les mesures de prévention médicale»

Introduction Déroulement | Résultats / Downloads | Manifestations | Contacts | Liens

Buchumschlag_Robotik.jpg

Robotik in Betreuung und Gesundheitsversorgung. Etude du Centre d'évaluation des choix technologiques, Heidrun Becker, Mandy Scheermesser, Michael Früh, Yvonne Treusch, Holger Auerbach, Richard Alexander Hüppi, Flurina Meier, Zürich, vdf, 252 p.,  CHF 39.--/ EUR 34.--, ISBN 978-3-7281-3520-9 (livre) / Download open access. vdf Hochschulverlag AG

Introduction

Qu'est-ce que la robotique ?
Dans l'industrie, les robots sont monnaie courante depuis longtemps. Ils se chargent des travaux de routine­, notamment sur les chaînes de montage automobile. Ces robots industriels ne correspondent pas à l'idée que nous nous faisons d'un « être » métallique ­humanoïde. Ce sont plutôt des machines capables d'effectuer très efficacement des étapes de travail autrefois dévolues à l'être humain. Si des robots sont appelés à l'avenir à assumer des tâches dans le domaine social, c'est n'est pas tant dans une optique d'amélioration de l'efficacité que pour assister le personnel et lui prêter main forte.

Opportunités et risques liés aux appareils autonomes et robots
Dans les pays industriels, on doit s'attendre à un déficit de main d'œuvre dans les domaines des soins et de la rééducation, ainsi que dans l'encadrement des personnes âgées et des enfants. Or, la palette des applications ­envisageables avec le concours de robots et d'appareils autonomes est très large dans ces secteurs. Elle va des robots d'entraînement utilisés en ­rééducation aux « animaux domestiques électroniques » réagissant aux stimuli ­tactiles, qui sont employés dans des homes japonais, en passant par les robots ménagers. Peut-être les systèmes d'assistance aux personnes nécessitant des soins permettront-ils à l'avenir à des personnes âgées de vivre plus longtemps dans l'environnement familier de leur logement en retardant l'entrée en EMS. Et pourtant, où nous conduit cette évolution ? Est-ce le début d'une mécanisation de domaines, tels que les soins aux personnes âgées, dans lesquels le vis-à-vis humain­ était jusqu'à présent indispensable?

Pourquoi une étude TA-SWISS sur ce thème ?
De nombreuses questions demeurent en suspens, notamment sur l'aptitude au service des appareils au quotidien et sur les répercussions pour les personnes concernées, qu'il s'agisse d'êtres humains servis ou assistés par un robot ou de travailleurs côtoyant des robots et des appareils autonomes dans le cadre de leur activité professionnelle.

Objectifs de l'étude
L'étude interdisciplinaire analyse les opportunités et les risques liés à la robotique et à l'utilisation d'appareils autonomes dans les domaines de l'assistance, de la rééducation, des soins et de la thérapie sur la base de scénarios d'avenir aussi réalistes que possible. Ce faisant, une attention particulière est portée aux soins aux personnes âgées. L'environnement institutionnel (EMS, hôpitaux, cabinets médicaux) aussi bien que domestique est pris en compte­. Les questions suivantes sont notamment examinées :

 Quelles sont les applications existantes ? Pour lesquelles des prototypes ont-ils déjà été testés et quels seront les domaines d'utilisation probables à l'avenir ? Qu'en est-il de l'aptitude au service des appareils au quotidien ?

  • Dans quels domaines une automatisation est-elle nécessaire ? Quels acteurs et quels intérêts trouve-t-on derrière l'intention de déléguer à des robots des prestations jusqu'alors confiées à des êtres humains ? Dans quelle mesure des paramètres culturels influencent-ils le degré d'acceptation dans différents domaines ?
  • L'automatisation est-elle une solution appropriée ? Y a-t-il un risque que des tâches dans le domaine social soient supprimées dans une logique de rationalisation ? Les robots prennent-ils la place d'hommes et de femmes qui n'ont pas suivi de formation supérieure, mais qui assument des tâches souvent exigeantes sur le plan émotionnel, notamment dans le domaine des soins ?
  • L'essor des robots dans le social est-il défendable d'un point de vue éthique ? Ou faut-il, pour une raison ou une autre, préserver de la mécanisation un domaine où l'interaction sociale et le ressenti sont importants­ ?
  • Jusqu'où l'autonomie préprogrammée d'un robot peut-elle­ aller sans qu'il en découle des problèmes de sécurité­ ? Dans ce contexte, la situation juridique est importante. Il convient en effet de débattre des questions de responsabilité­.
  • Quels sont les potentiels économiques, par exemple pour les fabricants d'appareils de ce type ? Qu'en est-il des coûts, non seulement d'acquisition, mais aussi d'entretien de ces appareils ?
  • Pour terminer, ­la situation est examinée dans le cadre d'une évaluation d'ensemble. Sur cette base, des recommandations sur la gestion de cette problématique sont formulées à l'adresse des décideurs, en particulier des politiques.

[TOP]

Déroulement

Méthode
L'étude se déroule en six étapes: 

  • Analyse de la situation actuelle : analyse bibliographique portant sur les développements actuels et les prototypes, ainsi que sur l'utilisation de robots et d'appareils autonomes dans la pratique.
  • Analyse environnementale : identification des tendances générales d'après les facteurs « PESTEL » : analyse politique, économique, socioculturelle, technologique, environnementale et en termes de législation.
  • Analyse des besoins : enquête auprès des acteurs dans les groupes concernés pour identifier les lacunes, les besoins et les craintes.
  • Réflexion et évaluation : enquête auprès d'experts en technique (faisabilité technique), économie (faisabilité économique), société, éthique et droit. 
  • Etablissement d'un bilan général, analyse des opportunités et des risques, évent. sous forme de scénarios.
  • Formulation de recommandations à l'attention de divers groupes cibles.

Calendrier
Début du projet: juin 2011 | Fin du projet: en automne 2012

[TOP]

Résultats et downloads

Newsletter
01/2011 Thème central «robotique»

Factsheet
Robot Companions for Citizens, en français  et  allemand

Communiqué de presse du 18 décembre 2012
Mon soignant, un robot

Etude
Robotik in Betreuung und Gesundheitsversorgung en allemand

Résumé de l'étude
RoboCare - Les soins de santé à l'âge des automates

[TOP]


Top

Manifestations

Flagship RoboCom  - Rise of Sentient Machines? Robot Companions for Citizens 
May 22, 2012 / Diaconis Tagungszentrum Blumenberg,
 Bern 
Programme* and  Speakers 

Presentations:
Prof. Ulrich W. Suter    
Prof. Paolo Dario 
Prof. Rolf Pfeifer
Dr. Susanne Beck 
Prof. Dr. Heidrun Becker

 

* The lovely pancake flipping robot figuring the programme flyer is called Rosie and has been developped by the CoTeSys Central Robotics Laboratory CCRL, Technische Universität München (www.cotesys.org/research/our-robots/)

Links:
Presentation of Paolo Dario, Flagship Info-Day, Brussels 2012
RoboCom Movie  
RoboCom Manifesto
The Ethical Frontiers of Robotics, article by Noel Sharkey

[TOP]

Contacts

Comité de patronage

  • Centre d’évaluation des choix technologiques TA-SWISS
  • Commission pour la technologie et l’innovation CTI
  • Académie suisse des sciences humaines et sociales ASSH
  • Académie suisse des sciences médicales ASSM

 

Personnes impliquées dans le projet

Responsable du projet à TA-SWISS

  • Dr. Adrian Rüegsegger, TA-SWISS. E-Mail

Mandataires

  • Dr. Heidrun Becker, Département de la Santé, Haute école des sciences appliquées de Zurich ZHAW (Directrice de projet)
  • Dr. Holger Auerbach, Institut pour la santé Économie WIG, ZHAW
  • Richard Alexander Hüppi, School of Engineering, ZHAW
  • Mandy Scheermesser, Département de la Santé, ZHAW

Groupe d’accompagnement

  • Prof. Dr. Daniel Gygax, Haute école des Sciences Appliquées de la Suisse du Nord-Ouest (Président du groupe d’accompagnement) 
  • Sibylle Ackermann Birbaum, Academies suisses des sciences A+
  • Prof. Dr. Hannes Bleuler, EPF Lausanne
  • Dr. Katrin Crameri, Académie suisse des sciences médicales ASSM, Bâle
  • Janine Graf, Commission pour la technologie et l’innovation CTI, Berne
  • Bea Heim, Conseillère nationale, Parti socialiste, Canton de Soleure
  • Prof. Dr. François Höpflinger, Université de Zurich
  • Prof. Dr. Annemarie Kesselring, Université de Bâle
  • Dr. med. Pedro Koch, Senior Health Consultant, Küsnacht
  • Prof. Dr. Sabine Maasen, Université de Bâle
  • Dr. Jürg Müller, Service juridique Hôpital universitaire de Bâle
  • Thomas Müller, Journalist Radio DRS, Bâle
  • Prof. Dr. Pasqualina Perrig-Chiello, Université de Berne
  • Prof. Dr. Robert Riener, ETH Zurich 
  • Dr. Markus Zürcher, Académie suisse des sciences humaines et sociales ASSH, Berne
  • Prof. Dr. Giatgen Spinas, Hôpital unversitaire de Zurich
  • Prof. Dr. Gábor Szekely, Commission pour la technologie et l’innovation CTI, Berne

[TOP]

Liens

Liens sur ce sujet
Roboter von morgen: dein Freund und Helfer Wissenschaft im Gespräch 
Une émission de radio en allemand de la DRS 2

Roboter helfen im Altersheim (informations en allemand)
L'émission «Einstein» en allemand de la télévision suisse

[TOP]

Project
Short Title: Robotics
Long Title: Robotics and autonomous devices in social and health care
Short Description: Automation is progressively becoming a part of day-to-day life, and devices are becoming increasingly interactive. The loss of human contact because of machines such as cash dispensers, which obviate the need to go to the bank counter, seems to present few problems. But where social contacts are more important it is a different story. The study will therefore investigate the opportunities and consequences of robotics, or of autonomous devices in the areas of rehabilitation, nursing care and therapy.
Start: 2011
End: 2012
Partner Institutes:
Scope Countries:
Contact Person: Rüegsegger, Adrian
Home Page URL: http://www.ta-swiss.ch/en/projects/biotechnology-medicine/robotics/
Focus: Biotechnology and medicine
Project Leader: TA-SWISS
Other Members:

Le projet en bref

L’automatisation du quotidien fait son chemin et les appareils deviennent de plus en plus interactifs. La perte de contact entre êtres humains engendrée par l’usage d’appareils tels que les Bancomats, qui rendent superflue l’attente au guichet, paraît peu problématique. Mais il en va autrement des domaines où les contacts sociaux revêtent une importance particulière. C’est pourquoi cette étude porte sur les possibilités et les conséquences de la robotique, notamment des systèmes autonomes, utilisés en thérapie, dans les soins ou lors de réhabilitation.

Projet: mai 2011 - automne 2012

Publications: Rapport (allemand) et résumé

Mandataire: Dr. Heidrun Becker, Haute école des sciences appliquées de Zurich ZHAW

Care_O-bot-JensKilian_sw_klein.jpg

Foto: Jens Kilian. Quelle: www.care-o-bot.de