Projet « Future ageing : avenir de la téléassistance aux personnes âgées »

Introduction
L’âge moyen de la population suisse ne cesse d’augmenter en raison de la hausse de l’espérance de vie et de la baisse du taux de natalité. Ceci nous pose de grands défis : la population vieillissante a un besoin croissant de services de santé, mais en même temps le personnel pour les assurer manque toujours plus. C’est pourquoi le recours à des technologies pourrait gagner en importance à l’avenir pour la prise en charge et l’assistance des personnes âgées.

Mais comment faire un usage optimal de nouvelles technologies dans le domaine des soins ? Qu’est-ce qui est acceptable, qu’est-ce qui pourrait susciter la résistance des utilisatrices et utilisateurs ? Et quelles décisions le monde politique sera-t-il appelé à prendre ? Le projet européen PACITA « Future ageing : avenir de la téléassistance aux personnes âgées », auquel TA-SWISS participe, s’occupe de ce genre de questions. Il s’agit d’étudier et discuter les défis et les chances qui se présentent au niveau national et européen pour une société vieillissante en termes sociaux et technologiques.

Le projet recourt à un atelier de stakeholders, dans le but de développer des visions souhaitables sur ce que pourrait être à l’avenir en Europe l’assistance aux personnes âgées nécessitant des soins. L’atelier doit aussi aider à définir les mesures politiques destinées à concrétiser ces visions. Celles-ci reposeront sur les points de vue des différents stakeholders et permettront de traiter des défis éthiques, sociaux et/ou législatifs qui auront été identifiés pendant l’atelier.

Un objectif est aussi d’examiner les différences et points communs quant aux attentes en Europe et de répertorier les préférences pour certaines technologies et les différentes attitudes à l’égard de défis spécifiques. Les résultats seront très utiles pour conseiller sur une base scientifique les responsables politiques en Europe et en Suisse.

Procédure
La méthode de l’atelier-scénario :
Divers scénarios, qui représentent des variantes possibles de développements futurs, sont examinés dans le cadre d’un atelier auquel participent différents représentants et représentantes d’intérêts. La méthode de l’atelier-scénario vise à susciter une discussion sur l’avenir et à mettre en évidence des options politiques dans différents contextes.
Les ateliers-scénarios sont organisés dans neuf pays européens (Danemark. République tchèque, Hongrie, Espagne, Norvège, Belgique, Suisse, Autriche et Bulgarie). Les mêmes scénarios sont utilisés dans les ateliers de tous les pays participants.

Stakeholders :
Les participantes et participants à ces ateliers-scénarios sont des stakeholders – c’est-à-dire des acteurs qui joueront, à l’avenir aussi, un rôle important dans l’assistance à des personnes âgées nécessitant des soins. Ce sont des représentantes et représentants des intérêts de personnes âgées et de leurs proches, des hommes et des femmes qui travaillent dans le secteur de la santé, dans l’industrie, la recherche et le développement, ou des membres d’organes politiques locaux et d’organisations bénévoles. La participation de ces acteurs permet d’élaborer des décisions politiques plus robustes et socialement plus acceptables. Ces acteurs peuvent en outre participer à l’élaboration de processus et à des décisions importantes pour la société.

Manifestations
Future ageing: avenir de la téléassistance aux personnes âgées
TA-SWISS invite une trentaine de stakeholders vivant en Suisse à un atelier-scénario. Il s’agit de développer des visions souhaitables sur ce que pourrait être à l’avenir l’assistance aux personnes âgées nécessitant des soins.

L’atelier-scénario aura lieu le mercredi 30 avril 2014, de 9 à 16 heures à Berne

Institutions participant au projet

  • Teknologiradet - The Norwegian Board of Technology (NBT), Norvège
  • Teknologiradet - The Danish Board of Technology (DBT), Danemark
  • Oesterreichische Akademie der Wissenschaften (OEAW), Autriche
  • Institut für Technologiefolgen-Abschätzung (ITA), Autriche
  • Applied Research and Communications Fund (Bulgarie)
  • Catalan Institution Foundation for Research Support (Catalogne, Espagne)
  • Swiss Centre for Technology Assessment TA-SWISS (Suisse)
  • Laboratoire Spiral, Université de Liège (Wallonie, Belgique)
  • Technology Centre ASCR (République tchèque)
  • University College Cork (Irlande)
  • Hungarian Academy of Sciences (Hongrie)

Contacts

Coordination du projet:

Teknologiraadet – Norwegian Board of Technology (Norvège)

Participants au projet auprès de TA-SWISS::

Liens

Liens pour en savoir plus
Site web du projet : 
http://www.pacitaproject.eu und 
http://wp6.pacitaproject.eu