Au pays des «nains»

Aujourd’hui, la nanotechnologie est considérée comme une technologie d’avenir. Le terme vient du grec «nanos» qui signifie «nain». Un nanomètre, qui correspond à un milliardième de mètre, est environ 2000 fois plus fin qu’un cheveu. De par leur taille minime, les nanomatériaux synthétiques ont des propriétés et peuvent assumer des fonctions nouvelles.

Domaines d’application variés

La nanotechnologie peut notamment être utilisée dans les thérapies contre le cancer. Elle joue également un rôle croissant dans l’électronique et l’industrie de l'emballage. Cependant, l’utilisation de nanomatériaux synthétiques ne va pas sans poser un certain nombre de questions: ces nouveaux matériaux sont-ils inoffensifs pour l’homme et l’environnement?

Déficit d’information

La recherche se penche sur les questions de toxicologie et de viabilité écologique. Reste qu’il est difficile d’apporter des réponses, et que les preuves manquent quelquefois. Les nanomatériaux sont néanmoins déjà utilisés, parfois à l’insu des consommateurs. 

En point de mire

TA-SWISS aborde des thèmes du domaine de la nanotechnologie qui pourraient susciter la controverse au sein de la société, en particulier lorsqu’ils ont trait à la médecine, à l’alimentation ou à l’environnement. Par ses processus participatifs et les recommandations émanant de ses études, TA-SWISS invite la science, l’industrie et la société à dialoguer.

Projets terminés

Etude Les nanotechnologies dans l'alimentation (2009)


publifocus Nanotechnologies (2006)


Etude Nanotechnologie dans la médecine (2003)