Quand les algorithmes décident à notre place : les défis de l’intelligence artificielle

Etude d'experts


iStock-683631818.jpg

Si le thème de l’intelligence artificielle est dans l’air du temps depuis les années 1960, l’avènement de la technologie du deep learning a concrétisé les attentes que l’on peut placer dans les algorithmes et les systèmes dits intelligents de manière générale. Cette technologie algorithmique est aujourd’hui maitrisée en priorité par les grands groupes américains et utilisée, par le biais des services qu’ils proposent, par tout un chacun. De nombreuses questions surgissent en matière d’emplois, de gouvernance et de souveraineté numérique, d’éthique, etc. Dans une perspective d’avenir, la thématique de l’augmentation humaine, ou de la fusion entre humain et machine, ouvre une porte sur le futur de cette technologie.

Cette étude interdisciplinaire évaluera les chances et les risques de ces nouveaux algorithmes en se concentrant sur quatre domaines principaux : le monde du travail, la formation, la consommation ainsi que l’administration. Elle traitera les aspects technologiques de manière transversale et procédera à une analyse des implications jurdiques et éthiques liés à ces quatre domaines. L’étude procèdera, en conclusion, à une évaluation d’ensemble et formulera des recommandations au monde politique en relation avec cette thématique. Elle proposera ainsi une base de discussion solide pour les réflexions à mener dans ce domaine.

Organisation

Durée du projet

Début en avril 2018, fin prévue en juin 2019

Mandataires

  • PD Dr. Sc. ETH Markus Christen, UZH Digital Society Initiative, Universität Zürich
  • Mag. Dr. rer. Nat. Clemens Mader, Abteilung Technologie und Gesellschaft, EMPA
  • Ing. Mag. Soc.oek. Johann Cas, Institut für Technologiefolgenabschätzung, Österreichische Akademie der Wissenschaft

Groupe d’accompagnement

  • Jean Hennebert, Leitungsauschuss TA-SWISS, Département d'informatique de l'Université de Fribourg, président du groupe d’accompagnement
  • Benjamin Bosshard, Eidgenössische Kommission für Kinder- und Jugendfragen
  • Sabine Brenner, Bundesamt für Kommunikation
  • Christine Clavien, Institut Ethique Histoire Humanités, Université de Genève
  • Andy Fitze, SwissCognitive – The Global AI Hub.
  • Manuel Kugler, Schweizerische Akademie der Technischen Wissenschaften SATW
  • Christian Mottas, Schweizerischer Nationalfonds
  • Thomas Müller, Leitungsauschuss TA-SWISS, Redacteur Radio SRF
  • Katharina Prelicz-Huber, Leitungsauschuss TA-SWISS, Präsidentin Vpod, Alt-Nationalrätin
  • Ursula Sury, Rechtsanwältin und Professorin Hochschule Luzern
  • Stefan Vannoni, Leitungsauschuss TA-SWISS, CemSuisse

Gestion du projet TA-SWISS

Dr. Catherine Pugin, TA-SWISS (E-Mail)

Pour en savoir plus

Descriptif détaillé du projet

Commander la publication