Péages routiers

publifocus (2003-2004)


15513135_m_2.jpg


Opportunités et risques du péage routier
Le trafic sur les routes de Suisse ne cesse d'augmenter. Cette augmentation accroît la saturation des routes, les temps d'attente dans les embouteillages ainsi que les nuisances environnementales. Les péages routiers font partie des efforts déployés pour remédier aux problèmes liés au trafic.

Outre les questions d'ordre technique quant à la faisabilité des péages routiers, leurs opposants critiquent les potentiels effets négatifs sur l'économie. Une autre question qui entre en ligne de compte est de savoir si le principe du péage routier ne joue pas en défaveur de ceux qui sont contraints d'utiliser une voiture.

Pourquoi un publifocus «Péages routiers »?
La discussion au sujet des péages routiers en Suisse a jusqu'à maintenant été l'affaire de spécialistes en transport. Elle polarise fortement les opinions et est très émotionnelle. De nombreuses questions restent sans réponse: Y a-t-il vraiment un besoin pour des péages routiers en Suisse? Quelles sont les alternatives? Pourquoi les automobilistes sont-ils prêts à payer une place de parc mais pas une taxe sur l'utilisation des routes? Le publifocus donne la possibilité à des citoyennes et à des citoyens de s'exprimer à ce sujet.

Le rapport de TA-SWISS «Le véhicule en réseau» dénote la nécessité d'impliquer la population plus largement dans la discussion au sujet du futur de la mobilité. Les processus participatifs d'évaluation des choix technologiques peuvent apporter une précieuse contribution à l'initiation d'un débat public.

Informations aux médias
20.01.05 Ziel ist eine bessere Nutzung der Strassen Tages-Anzeiger (uniquement en allemand)
14.12.04 Péage urbain: l’éventail des opinions est plus étendu et complexe que prévu
19.12.07 Road Pricing: une solution acceptable, mais seulement à des conditions générales claires

Autres publications sur ce thème

Das vernetzte Fahrzeug. Verkehrstelematik für Strasse und Schiene. Arbeitsdokument des Zentrums für Technologiefolgen-Abschätzung, TA-DT 33/2003 d, Franz Mühlethaler, Michal Arend, Kay Axhausen, Sabine Martens, Marcus Steierwald, Bern, 2003 (uniquement en allemand)

Sur le chemin d'une mobilité intelligente. Résumé du rapport TA-SWISS «Le véhicule en réseau» (TA-DT 33/2003), Centre d'évaluation des choix technologiques, TA-45A/2003 f, Berne (PDF 255 KB)

En savoir plus

Fonds national suisse, PNR 41 Transport et Environnement: Interactions Suisse - Europe

Organisation

Comité de patronage

  • Centre d'évaluation des choix technologiques TA-SWISS
  • Office fédéral des routes (OFROU)
  • Office fédéral du développement territorial (ARE )

Mandataires

  • Ueli Balmer, Office fédéral du développement territorial (ARE), Section politique des transports
  • Andreas Gantenbein, Office fédéral des routes (OFROU)

Groupe d'accompagnement

  • Dr. Fulvio Caccia, président de la ComCom, Comité directeur de TA-SWISS (président du groupe d'accompagnement)
  • Evi Allemann, Conseillère nationale, PS BE
  • Daniela Decurtins, rédactrice en cheffe suppléante au Tages-Anzeiger, Zurich
  • Josef Estermann, ancien maire de la ville de Zurich
  • Prof. Dr. René L. Frey, Wirtschaftswissenschaftliches Zentrum (WWZ), Université de Bâle
  • Stefan Giger, Secrétaire général vpod Nahverkehr, Zurich
  • Prof. Dr. Heinz Gutscher, Institut de psychologie de l'Université de Zurich
  • Dr. Peter Hutzli, economiesuisse, Zurich*
  • Daniela Lehmann, Cheffe d'équipe Campaigning, politique des transports, Association Transport et Environnement (ATE), Berne
  • René Longet, président d'equiterre, Comité directeur de TA-SWISS
  • Christophe Matas, Centre de compétences en urbanistique de Martigny (CREM), Martigny
  • Prof. Dr. Thomas Pfisterer, Conseiller aux Etats, PRD AG
  • Peter Saner, directeur de Swiss Retail Federation, Berne
  • Rudolf Zumbühl, Touring Club Suisse (TCS), Genève

    * dès juin 2004: Gregor Kündig, economiesuisse, Zurich

Commander la publication