Carburants de 2ème génération à base de biomasse

Etude d'experts (2010)


23384813_m.jpg

Chances et risques liés aux carburants issus de la biomasse

Grâce à l’utilisation de bio- ou d’agrocarburants, le recours aux énergies fossiles devrait diminuer ainsi que le rejet de CO2 dans l’atmosphère. Cependant il semble toujours plus clair que les effets positifs sont inférieurs à ceux escomptés. En outre, pour la production à grande échelle de biocarburants de « première génération », on a souvent recouru à des plantes utilisées dans l’alimentation, telles que le maïs. Néanmoins on en a gonflé les intérêts pour augmenter la part des biocarburants dans la consommation d’énergie. La « deuxième génération » de biocarburants doit être plus avantageuse. Le bois, la paille et les déchets organiques servent de matière première. Ainsi la production de denrées alimentaires n’est-elle pas concurrencée et un meilleur bilan environnemental et énergétique est ambitionné. Mais la perspective d’une utilisation commerciale demande encore de vastes recherches et développements.

Téléchargements

Recommandations: Sept suggestions pour exploiter le potentiel des biocarburants

Information aux médias: Mettez un arbre dans votre moteur - Les biocarburants indigènes favorisent une mobilité durable

Emission sur le sujet: le 12h30, RSR La 1ère, 29.06.2010,

Pour en savoir plus

Alcosuisse: Bioethanol

OECD Trade and Agricultural Directorate – Bioenergy

Organisation

Comité de patronage

  • Centre d’évaluation des choix technologiques TA-SWISS
  • Office fédéral de l’environnement OFEV
  • Office fédéral de l’énergie OFEN
  • Académie suisse des sciences naturelles SCNAT
  • Académie suisse des sciences techniques ASST

Mandataires

  • Dr. Rainer Zah, Empa, St. Galle (Directeur de projet)
  • Prof. Dr. Claudia R. Binder, Université de Zurich
  • Dr. Stefan Bringezu, Wuppertal Institut, Allemagne
  • Dr. Christoph Ritz, ProClim, Berne

Groupe d’accompagnement

  • Dr. Ruedi Jörg-Fromm, Comité directeur de TA-SWISS (Président du groupe d’accompagnement)
  • Rosmarie Bär, alliance sud, Berne
  • Dr. Marco Berg, Fondation Centime Climatique, Zurich
  • Prof. Dr. Richard Braun, BioLink, Berne
  • Dr. Reto Burkard, Office fédéral de l'agriculture OFAG, Berne
  • Heinz Hänni, Union suisse des paysans USP, Brugg
  • Prof. Dr. Christian Hardtke, Université de Lausanne
  • Dr. Sandra Hermle, Office fédéral de l’énergie OFEN, Berne
  • Roger Löhrer, Touring Club Suisse TCS, Emmen
  • René Longet, equiterre, Genève
    Prof. Dr. Wolfgang Nentwig, Université de Berne
  • Dr. Gerhard Stucki, Balewa AG, Liestal
  • Dr. Samuel Stucki, Paul Scherrer Institut PSI, Villigen
  • Dr. Roland von Arx, Office fédéral de l’environnement OFEV, Berne

Responsable du projet à TA-SWISS

Dr. Adrian Rüegsegger, TA-SWISS

Commander la publication