Nanotechnologie dans la médecine

Etude d'experts (2001-2003)


70759615_m_2.jpg


Opportunités et risques de la nanotechnologie dans la médecine

Les maladies devraient pouvoir être diagnostiquées plus rapidement, plus tôt et de façon plus précise grâce aux nanotechnologies. De meilleures thérapies devraient également voir le jour à moyen et long terme. Cependant, outre les opportunités, la nanotechnologie présente aussi des risques. À quel point, par exemple, l'utilisation de nanoparticules à l'intérieur du corps humain est-elle sûre? On en sait encore très peu sur la nocivité de ces substances (nanotoxicité).

Pourquoi une étude TA-SWISS «Nanotechnologie dans la médecine »?

Les attentes sont grandes, les possibilités de concrétisation incertaines, et les moyens financiers investis dans les programmes de recherche considérables. Dans ce contexte, l'étude devrait clarifier la situation en exposant quelles applications de la nanotechnologie en médecine sont à attendre à moyen et long terme, et quels impacts y sont associés. Cette recherche se limite à l'horizon 2020.

Organisation

Comité de patronage

Centre d'évaluation des choix technologiques TA-SWISS

Mandataires

  • Dr. Walter Baumgartner, Basics AG, Zurich (chef de projet)
  • Barbara Jäckli, Basics AG, Zurich (collaboratrice)
  • Dr. Christoph Muggli, Basics AG, Zurich (collaborateur)
  • Peter Binz, (expert microbiologie et psychologie)
  • Prof. Charles Brom (expert systèmes mécatroniques)
  • Casten Schmidt (expert droit et pédagogie sociale)
  • Gregor Zünd (expert chirurgie cardiaque et vasculaire)

Groupe d'accompagnement

  • Prof. Dr. Philipp U. Heitz, Comité directeur de TA-SWISS (président du groupe d'accompagnement)
  • Dr. Markus Ehrat , Zeptosens AG
  • Dr. Hans-Joachim Güntherodt, Université de Bâle, Institut de physique
  • Karl Höhener, TEMAS AG
  • Margrit Kessler, Organisation suisse des patients (OSP)
  • Bernhard Nievergelt, Forschungsstelle für Sozial- und Wirtschaftsgeschichte, Université de Zurich
  • Dr. med Flavia Schlegel, Office fédéral de la santé publique, section politique de la santé, recherche et formation
  • Herr Prof. Hans-Peter Schreiber, Comité directeur de TA-SWISS
  • Dr. Louis Tiefenauer, Institut Paul Scherrer, Laboratoire de micro- & nanotechnologie
  • Barbara Vonarburg, Tages-Anzeiger, Redaction sciences
  • Tatjana Weidmann-Hügle, Université de Zurich
  • Prof. Christiane Ziegler, Université de Kaiserslautern (D), Kompetenzzentrum Nanotechnologie CC NanoChem

Commander la publication