Etude «Médecine antivieillissement – Mythes et potentialités»

«Le vieillissement est modulable, et la dépendance médicale n'est pas une fatalité»
Bea Heim, Conseillère national

IntroductionDéroulement | Résultats / DownloadsContacts

Buchumschlag_Web.jpg

Astrid Stuckelberger
Anti-Ageing Medicine Myths and Chances
TA-SWISS (ed.)

 

 

ISBN 978-3-7281-3195-9
CHF 58.- / € 39.-

 

Introduction

Qu'entend-on par «anti-vieillissement»?
Deux tendances sont regroupées sous le terme «anti-vieillissement». D'une part la médecine, ainsi que d'autres facteurs, devraient contribuer à améliorer la qualité de vie des personnes âgées. D'autre part, il sera peut-être possible dans le futur d'influencer le métabolisme de façon à ce que le vieillissement soit ralenti. Cela pourrait conduire à une hausse considérable de l'espérance de vie.

Opportunités et risques de l'«anti-vieillissement»
Une bonne qualité de vie lors de la vieillesse est sans aucun doute un objectif que beaucoup aimeraient atteindre. Mais quels en sont les critères? Une extension des prestations médicales est-elle nécessaire, ou existe-t-il d'autres possibilités? Est-ce que l'augmentation de l'espérance de vie est une idée réaliste? Est-elle souhaitable? Quelle en seraient les conséquences, par exemple, pour le monde du travail, les assurances sociales, l'industrie des loisirs, ou encore la cohabitation des différentes générations?

Pourquoi une étude TA-SWISS «anti-vieillissement»?
L'espérance de vie moyenne des nouveaux-nés en Suisse est déjà élevée en comparaison internationale et ne cesse d'augmenter. Cependant, la santé des personnes âgées, et par là même la possibilité pour ces dernières de vivre le plus longtemps possible sans handicap et de manière indépendante, revêt une importance croissante.

Objectifs de l'étude

  • Etudier les perspectives futures de la médecine «anti-vieillissement», mais aussi d'autres conceptions du «mieux-vieillir».
  • Déterminer comment la qualité de vie des personnes âgées pourrait être améliorée par de nouvelles thérapies ou par d'autres mesures.
  • Evaluer le potentiel d'une hausse de l'espérance de vie et s'interroger sur la désirabilité des mopyens mis en oeuvre pour y parvenir ainsi que sur les intérêts sous-jacents.
  • Evaluer les conséquences possibles d'une espérance de vie encore plus élevée, par exemple pour le monde du travail, les assurances sociales, l'industrie des loisirs, ou encore la cohabitation de différentes générations.
  • Etudier la thématique «médecine pour les personnes saines», et plus particulièrement l'extension des prestations médicales dans des domaines à la limite entre la thérapie, l'accroissement des performances et la médecine dite du mode de vie («lifestyle medicine»).
  • Fournir une appréciation globale de la situation en comparant différentes stratégies pour un «meilleur vieillissement».
  • Formuler des recommandations pour les décideurs, notamment les politiciens et politiciennes.

[TOP]

Déroulement

Méthode

  • Le sujet est étudié de manière interdisciplinaire selon deux axes principaux. Le premier aborde les aspects sociaux, démographiques, économiques et culturels. Le second est dédié aux aspects médicaux ainsi qu'aux soins, au milieu médical et à l'éthique.
  • Les bases sont constituées par une revue de la littérature, puis renforcées en interrogeant une vingtaine de spécialistes de différentes branches.Certains thèmes sont analysés plus en détail par des experts.
  • Des conclusions et des recommandations sont formulées sur la base des principaux résultats obtenus dans les différents domaines étudiés.

Calendrier
Début du projet: mars 2006 | Fin du projet: début 2008

[TOP]

Résultats et Downloads

Informations aux médias
Médecine antivieillissement : Mettons notre vieillesse de côté pour plus tard

Newsletter
Antivieillissement ou la quête de la "fontaine de Jouvence", 2/2008

Résumé
Médecine antivieillissement : Mettons notre vieillesse de côté pour plus tard

Etude
Anti-Ageing Medicine: Myths and Chances (Livre en anglais)

Autres publications sur ce thème
Zufrieden alt statt krampfhaft jung
Rapport du processus de dialogue PubliTalk "Anti-Aging-Medizin"
(disponible en allemand)

[TOP]

Contacts

Comité de patronage

  • Centre d'évaluation des choix technologiques TA-SWISS
  • Académie Suisse des Sciences Médicales (ASSM)
  • Commission pour la Technologie et l'Innovation (CTI) auprès de l'Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie (OFFT)

Personnes impliquées dans le projet

Responsable du projet à TA-SWISS

  • Dr. Adrian Rüegsegger, TA-SWISS. e-mail

Mandataires

  • Prof. Philippe Wanner, économiste et démographe, Laboratoire de démographie et d'études familiales, Université de Genève (chef de projet)
  • Dr. Astrid Stuckelberger, psychologue et gérontologue, Institut de Médecine Sociale et Préventive (IMSP), Centre Médical Universitaire, Genève

Groupe d'accompagnement

  • Prof. Oreste Ghisalba, Novartis AG Basel, délégué de la CTI (président du groupe d'accompagnement)
  • Dr. Hermann Amstad , Académie Suisse des Sciences Médicales (ASSM)
  • Margrit Bossart, Secrétaire générale du Conseil suisse des aînés (CSA) c/o Pro Senectute, Berne (jusqu'à octobre 2006)
  • Maya Brändli, Rédaction de la rubrique société, Schweizer Radio DRS2
  • PD Dr. Peter Diem, président de la Société Suisse d'Endocrinologie et de Diabétologie, Hôpital de l'Ile (Inselspital), Berne
  • Dr. Salome von Greyerz, cheffe de la section Stratégie et politique de la santé, Office fédéral de la santé publique
  • Bea Heim, Conseillère nationale, PS, canton de Soleure
  • Prof. François Höpflinger, Institut de sociologie, Université de Zurich
  • François Huber, Office fédéral des assurances sociales; domaine enfants, jeunes, aînés
  • Dr. Irmgard Irminger, Laboratoire de biologie du vieillissement, Université de Genève
  • Dr. Pedro Koch, Organisation suisse des patients (OSP) (jusqu'à janvier 2007)
  • Dr. Emil Kowalski, Comité directeur de TA-SWISS
  • Prof. Andreas Stuck, clinique universitaire de gériatrie, Hôpital Bern-Ziegler
  • Peter Seiler, Conseil suisse des aînés, Berne (dès novembre 2006)

[TOP]

Project
Short Title: Anti-Ageing Medicine
Long Title: Anti-Ageing Medicine – Myths and Chances
Short Description: Health, wellbeing and a youthful appearance: those are the goals of anti-ageing medicine. It is not only cosmetics that are sold under the anti-ageing label, but also, for example, food supplements and hormone replacement therapies. But which products really deliver what they promise? The TA-SWISS study offers an overview, and shows where the potentials and risks lie.
Start: 2006
End: 2008
Partner Institutes:
Scope Countries:
Contact Person: Rüegsegger, Adrian
Home Page URL: http://www.ta-swiss.ch/en/better-aging
Focus:
Project Leader: TA-SWISS
Other Members:

Le projet en bref

Santé, bien-être et jeunesse: tels sont les buts poursuivis par la médecine anti-âge. Sous l’étiquette anti-vieillissement sont proposés des produits de beauté, mais aussi des compléments alimentaires ou encore des traitements hormonaux. Or, quelles sont les offres qui tiennent leurs promesses? Une étude de TA-SWISS apporte une vue d'ensemble et identifie les potentiels aussi bien que les risques.

Projet: achevé (2008)

Publications: Livre (anglais) et résumé (allemand, français, anglais)

Mandataire: Dr. Astrid Stuckelberger, Université de Genève