Vidéo en français

Berne, le 30 mai 2013

Primeurs de la forge des nains

Impacts de nanomatériaux sur l'environnement et la santé

Des cadres de vélos en nano-carbone, très légers et néanmoins extrêmement solides. Des chaussettes de sport qui ne prennent pas de mauvaises odeurs, grâce à des nanoparticules d'argent. Des crèmes solaires optimisées par la nanotechnique, qui arrêtent efficacement les rayons ultraviolets. Aucun doute : la nanotechnique ouvre d'énormes chances. Elle permet d'obtenir des composés d'un nouveau genre, qui diminuent la consommation de matériaux et d'énergie. Dans les domaines du bâtiment et de la construction automobile par exemple, il existe aujourd'hui déjà des applications prometteuses en termes de protection du climat.

Grâce à des propriétés d'un nouveau genre, les nanomatériaux ont un remarquable potentiel. Ceci les rend extrêmement intéressants notamment pour l'économie. Leur taux de croissance annuelle sur le marché mondial pourrait atteindre jusqu'à 15 pour cent ces prochaines années. L'étude de TA-SWISS au sujet des impacts de nanomatériaux sur l'environnement et la santé tire toutefois un bilan nuancé, qui accorde aussi aux risques toute l'attention requise. La situation devient particulièrement problématique lorsque des nanoparticules parviennent dans l'environnement de façon non contrôlée. Or comme l'étude le met en évidence, c'est à cet égard justement qu'il existe encore des lacunes de savoir considérables.

Comparée à d'autres pays – tels que les Etats-Unis avec une production atteignant selon les estimations jusqu'à 45'000 tonnes par an – la Suisse ne produit pas de nanomatériaux à grande échelle industrielle. Néanmoins, des nanomatériaux ont fait leur entrée dans la vie quotidienne aussi dans notre pays, notamment comme protection anti-UV dans des peintures et des laques (oxyde de zinc) et dans des crèmes solaires (dioxyde de titane), comme adjuvant antimicrobien dans des textiles et emballages de denrées alimentaires (nano-argent), comme charge dans des pneus pour réduire leur résistance au roulement, comme antiagglomérant E551 dans des denrées alimentaires (dioxyde de silicium), ou encore dans des raquettes de tennis et cadres de vélos (nanotubes de carbone). L'étude de TA-SWISS a identifié huit nanomatériaux produits ou élaborés en Suisse en grandes quantités. Elle évalue les travaux significatifs sur les conséquences de ces substances pour l'environnement et la santé et formule une série de recommandations à l'intention des décisionnaires politiques, mais aussi industriels et scientifiques.

Les principales recommandations de l'étude de TA-SWISS

  • Combler les lacunes du savoir: notamment en ce qui concerne les taux de libération, les effets à long terme et le comportement, en dehors du laboratoire, de nanomatériaux modifiés.
  • Des questions ayant trait à l'élimination doivent aussi être tirées au clair : dans quelles circonstances des nanomatériaux peuvent-ils parvenir dans l'environnement et comment l'empêcher ? Un aspect particulièrement important sous ce rapport est la protection des travailleurs.
  • Transparence du marché et garantie de la liberté de choix des consommatrices et consommateurs: actuellement, les nanoproduits ne sont pas tous reconnaissables comme tels, et des biens de consommation sont souvent vantés comme « nano » alors qu'ils ne contiennent aucun nanomatériau. C'est pourquoi l'étude recommande d'établir unregistre des nanoproduits et l'introduction d'une mention obligatoire pour les nanoproduits.
  • L'étude recommande en outre d'harmoniser le droit suisse avec les prescriptions de l'Union européenne et même d'aller ponctuellement plus loin que le droit de l'UE. Au vu de l'augmentation prévisible du commerce des nanomatériaux, il faut notamment examiner s'il ne serait pas judicieux d'abaisser le seuil quantitatif relatif à l'enregistrement de nanoparticules. 

Plus de renseignements:

L'étude
Nanomaterialien: Auswirkungen auf Umwelt und Gesundheit. Martin Möller, Andreas Hermann, Rita Gross, Mark-Oliver Diesner, Peter Küppers, Wolfgang Luther, Norbert Malanowski, David Haus, Axel Zweck. TA-SWISS, Centre d'évaluation des choix technologiques (édit.), vdf Hochschulverlag AG der ETH Zürich, 2013. ISBN 978-3-7281-3559-9. L'étude peut être téléchargée en libre accès sous www.vdf.ethz.ch ou gratuitement comme e-Book.

La synthèse de l'étude
Primeurs de la forge des nains. Impacts de nanomatériaux sur l'environnement et la santé, TA-SWISS (édit.), Berne 2013. Vous trouverez la synthèse et d'autres informations sur le projet sous : http://www.ta-swiss.ch/fr/projets/nanotechnologies/nano-et-lenvironnement/

Informations complémentaires et recherche d'interlocuteurs
Christine D'Anna-Huber, communication TA-SWISS, 031 310 99 65, 079 593 02 75, 5YaNl4yWkYyLgMuBhIuLhKWRhMiWkoyWlsuGjQ@nospam 

TA-SWISS
Brunngasse 36
CH-3011 Bern
T + 41 31 310 99 60
F + 41 31 310 99 61
info@ta-swiss.ch