3654_Cover_Energy_from_the_Earth_rgb.jpg

Vidéo en français


Communiqué de presse, 20 novembre 2014

Energie du sous-sol – une ressource d’avenir?

La Suisse s'est fixé des objectifs ambitieux pour son avenir énergétique. Le Conseil fédéral et le Parlement ont décidé la sortie du nucléaire. Parallèlement, la part des combustibles fossiles dans l'approvisionnement énergétique doit être sensiblement réduite. La question demeure: Comment pourrons-nous couvrir nos besoins énergétiques à l'avenir sans nuire aux objectifs liés à la protection du climat?

Outre une amélioration de l'efficacité énergétique, la Suisse mise sur le développement de «nouvelles» sources d'énergie renouvelables, telles que le photovoltaïque et l'éolien. La production de courant à partir de ces ressources fluctue toutefois au gré des conditions météorologiques et selon les heures. Une énergie en ruban (appelée charge de base) pourrait certes être obtenue à partir de la biomasse, mais avec des émissions de particules fines et de gaz à effet de serre.

Et qu’en est-il de la réserve d'énergie presque inépuisable qui sommeille sous nos pieds ? En Suisse, quatre à cinq kilomètres sous la surface de la terre, la température avoisine 150°C: une énergie thermique, qui peut être utilisée pour la production de courant électrique aussi bien que de chaleur. La géothermie profonde laisse entrevoir la perspective d'une source d'énergie renouvelable domestique, qui fournit de l'énergie en ruban sans émettre de CO2, à toute heure et en toute saison, quelles que soient les conditions météorologiques. De quoi faire reposer sur elle des espoirs pour l'avenir énergétique de la Suisse.

Reste que l'énergie du sous-sol s'accompagne de nombreux défis. Les forages à grande profondeur à travers une roche dure sont coûteux, laborieux et complexes sur le plan technologique. En raison de la méconnaissance du sous-sol suisse, il est en outre difficile d'estimer les ressources potentielles. Les projets de géothermie profonde recèlent donc un risque financier notable. Il ne faut pas négliger non plus le risque de séismes, comme ceux qui ont secoué la Suisse dans le cadre des projets de Bâle et St-Gall.

Dans quelle mesure la géothermie est-elle une ressource utilisable chez nous, et quels en sont les coûts économiques? A quels phénomènes collatéraux faut-il s'attendre sur le plan de l'environnement et des risques? Quelle est la performance globale de la géothermie par rapport aux sources d'énergie concurrentes? Le cadre réglementaire et l'acceptation par le public permettront-ils qu'une part essentielle des besoins énergétiques soient couverts par cette énergie venue du sous-sol? C'est à ces questions, et d'autres encore, qu'a cherché à répondre la vaste étude interdisciplinaire de TA-SWISS «Energy from the earth: Deep geothermal as a resource for the future?», sous la conduite de Stefan Hirschberg de l'Institut Paul Scherrer (PSI). Au total, 32 chercheuses et chercheurs du PSI, de l'EPFZ, de la Haute Ecole des sciences appliquées de Zurich (ZHAW) et de l'Institut Dialogik de Stuttgart ont analysé les opportunités et les risques liés à la géothermie profonde. Les analyses portent non seulement sur les conditions géologiques requises et les aspects techniques, économiques et environnementaux de la géothermie, mais aussi sur le cadre juridique et l'évaluation par la société des nouveaux modes de production d'énergie.

Les principales recommandations de l'étude de TA-SWISS

  • Importance. La géothermie représente une des rares options renouvelables «nouvelles» qui entrent en ligne de compte sur le marché de l'électricité pour la charge de base et pourraient donc contribuer de façon essentielle à la sécurité de l'approvisionnement. Le rôle futur potentiel de la géothermie en Suisse doit donc être représenté dans le contexte du système d'approvisionnement énergétique dans son ensemble.
  • Recherche. Etant donné l'incertitude notable quant aux réserves géothermiques potentielles de la Suisse, une initiative de recherche étendue axée sur l'utilisation en lien avec un programme constitué de projets pilotes et de démonstration est nécessaire: L'exploration du sous-sol profond doit se poursuivre et des projets pilotes doivent permettre d'engranger de nouvelles expériences dans la construction et l'exploitation d'installations géothermiques. Il faudrait en plus envisager de lier l'octroi de concessions pour l'exploration et l'utilisation de la géothermie à la condition de rendre publiques les données géologiques collectées par les concessionnaires.
  • Encouragement. Le courant électrique issu des installations de géothermie profonde affiche, dans des conditions d'exploitation normales, un bilan écologique favorable. Du point de vue de la préservation de l'environnement et en particulier de la protection du climat, la géothermie pourrait apporter une contribution attrayante au mix énergétique de la Suisse à l'avenir. Il est toutefois nécessaire de continuer à encourager la production géothermique, afin d'étendre le marché et d’inciter les entreprises à renforcer leurs efforts de recherche et de développement.
  • Cadre réglementaire. En Suisse, l'utilisation du sous-sol est réglementée par les cantons. Il convient de développer des modèles en vue de simplifier, coordonner et accélérer le cheminement à travers les différentes procédures d'autorisation, p. ex. un modèle de la concentration ou un centre de compétences de la Confédération coordonnant le contenu des différentes autorisations et les octroyant de façon groupée.
  • Risque sismique. Les risques sismiques peuvent être évalués et contrôlés, mais pas éliminés. Le taux de réussite et la faisabilité économique de la géothermie profonde dépendent essentiellement du risque sismique que les différents groupes d'intérêts sont disposés à courir.
  • Débat de société. Une éventuelle vente de la chaleur dégagée aurait un impact sensible et avéré sur les coûts moyens de la géothermie. L'utilité évidente sur le plan économique de la vente de la chaleur résiduelle crée cependant un champ de tension entre l'exigence d'une proximité géographique avec les consommateurs de chaleur et une distance souhaitée par rapports aux habitants, pour lesquels la sismicité induite, le bruit et l'impact sur le paysage pourraient être des thèmes sensibles et susciter des réactions négatives. En fin de compte ce sera à la société d’analyser et de décider quel niveau de risque et quels effets concomitants lui paraissent acceptables.
  • Dialogue et transparence. L'ensemble du processus de planification, de choix du site et de mise en œuvre de projets de géothermie doit être étroitement accompagné par une implication de tous les groupes d'intérêts et de l'opinion publique qui soit soigneusement planifiée, surveillée en continu et évaluée avec précision. L'identification des sites pour de futurs projets pilotes devrait se faire autant sur la base de critères sociaux que sur la base de critères techniques. En plus, les projets de géothermie profonde devraient inclure à un stade précoce l'aspect de la communication et de la participation de l'opinion publique et aborder de façon transparente et ouverte les opportunités et les défis, y compris les risques et les stratégies visant à les atténuer.

Plus de renseignements:

Etude
«Energy from the earth: Deep geothermal as a resource for the future?». Stefan Hirschberg, Stefan Wiemer, Peter Burgherr (eds.). TA-SWISS, Centre d’évaluation des choix technologiques (éd.). vdf Hochschulverlag an der ETH Zurich, 2015. ISBN 978-3-7281-3654-1.
L’étude peut être téléchargée gratuitement sous forme d’eBook (www.vdf.ethz.ch): http://www.vdf.ethz.ch/info/showDetails.asp?isbnNr=3654

Résumé de l’étude
«Le courant électrique venu du sous-sol», TA-SWISS (éd.), Berne 2015.
Vous trouverez le résumé ainsi que d’autres informations sur le projet et l’étude sur :
https://www.ta-swiss.ch/fr/projets/mobilite-energie-climat/geothermie-profonde/

L’étude en images
http://youtu.be/X2WFPUYQ2mE

Contact
Christine D’Anna-Huber, Communication TA-SWISS, 079 593 02 75
TS4lPyQ+OSQjKGMpLCMjLA05LGA+OiQ+PmMuJQ@nospam

TA-SWISS
Brunngasse 36
CH-3011 Bern
T + 41 31 310 99 60
F + 41 31 310 99 61
info@ta-swiss.ch