Etude «Médecine personnalisée»

Introduction | Déroulement | Résultats / Downloads | Manifestations | Contacts | Liens

Cover_Pers_Med.jpg

Personalisierte Medizin. Etude du Centre d'évaluation des choix technologiques, Anne Eckhardt, Alexander A. Navarini, Alecs Recher, Klaus Peter Rippe, Bernhard Rütsche, Harry Telser, Michèle Marti, vdf Hochschulverlag AG, 358 p., CHF 39.00 / EUR 34.00 (D), ISBN 978-3-7281-3591-9 (livre) / Download open access. vdf Hochschulverlag AG

Introduction

Qu'est-ce qu'une médecine personnalisée?
La médecine personnalisée a pour but de proposer aux patientes et aux patients des thérapies conçues pour répondre de manière aussi ciblée que possible à l'image de la maladie d'après des indicateurs génétiques ou biochimiques (« marqueurs biologiques ») ou de déceler à un stade précoce les risques de maladies, afin que les personnes concernées puissent, par des mesures de prévention, éviter ou retarder le déclenchement de la maladie ou en atténuer la gravité. L'expression « médecine personnalisée » se réfère aussi bien aux applications concrètes et aux projets de recherche qu'à l'idéal d'une médecine qui définit les médicaments les mieux adaptés à chacune et à chacun sur la base de tests diagnostiques.

Opportunités et risques liés à la médecine personnalisée
Un des principaux champs d'application annoncés de la médecine personnalisée est la prévention. C'est d'ailleurs là qu'on recense le plus grand cercle d'utilisatrices et d'utilisateurs, car chacun porte en lui des facteurs génétiques qui accroissent le risque de développer certaines maladies. Dans les cas où les personnes concernées peuvent influencer favorablement l'évolution d'une maladie par des mesures appropriées, il est certainement utile de connaître les risques de maladie. Toutefois, des questions restent pour l'heure sans réponse : dans quelle mesure les tests visant à déceler les risques de maladies actuellement proposés sont-ils parlants ? Comment les résultats sont-ils communiqués aux personnes concernées, afin que celles-ci puissent modifier leur comportement en conséquence ? Qui a accès aux résultats des tests ?

Pourquoi une étude TA-SWISS sur ce thème ?
L'analyse génomique permet des affirmations de plus en plus précises sur les causes et les risques de maladies. Aujourd'hui déjà, des fournisseurs proposent des « tests génétiques accessibles à tous » pour quelques centaines de dollars. Ce sujet est appelé à gagner encore en importance en raison de l'évolution rapide de l'analyse génomique. Les avis sont partagés quant à savoir si les personnes qui demandent une analyse ADN reçoivent des informations utiles à l'issue des tests. Il y a par ailleurs une volonté de remanier la loi fédérale sur l'analyse génétique humaine.

Objectifs de l'étude
L'étude se penche notamment sur les questions centrales suivantes, qui couvrent des aspects nouveaux du thème de la « médecine personnalisée » :

Biomédecine et aspects cliniques

  • Qu'entend-on par médecine personnalisée ? Quel est l'état actuel des connaissances et de la mise en œuvre dans le domaine de la médecine personnalisée ? A quelles évolutions faut-il s'attendre ces prochaines années? Quelles sont les limites de la médecine personnalisée par rapport à des concepts voisins, tels que la pharmacogénétique ou la médecine prédictive? La médecine personnalisée débouche-t-elle sur une nouvelle compréhension de la santé et de la maladie?
  •  Dans quels domaines de la médecine la médecine personnalisée est-elle applicable? Dans quelle mesure les enseignements tirés de la médecine personnalisée sont-ils représentatifs d'un point de vue scientifique, étant donné le nombre de cas souvent faible? Quelle importance revêt la médecine personnalisée en lien avec les facteurs psychosociaux qui influencent la santé des patients?
  • Comment faut-il évaluer la médecine personnalisée dans le contexte d'autres évolutions techniques et en sciences naturelles, telles que l'informatique, la génétique ou encore l'imagerie médicale? Quels sont les impératifs de la médecine personnalisée en termes de sauvegarde et de gestion des données?

Acteurs

  • Dans quelle mesure la médecine personnalisée est-elle dans l'intérêt du patient? Les patients sont-ils à même de gérer les probabilités inhérentes à la médecine personnalisée? Quelles répercussions la médecine personnalisée, souvent exigeante sur le plan scientifique, a-t-elle sur le «consentement éclairé» des patients? A quelles répercussions sur la relation entre personnel traitant et patients faut-ils s'attendre?
  • Comment se présente le système de recherche et d'innovation en médecine personnalisée, en particulier dans le domaine des hautes écoles, de l'industrie pharmaceutique et de celle de l'appareillage médical? Quelles motivations se cachent derrière l'essor et la propagation de la médecine personnalisée ? Quelles motivations se cachent derrière les résistances opposées à la médecine personnalisée?
  • Comment la médecine personnalisée se répercute-t-elle sur les structures et les profils professionnels dans le secteur de la santé? Une mise en réseau des fournisseurs de prestations qui font un usage commun des données prélevées dans le cadre de la médecine personnalisée est-elle encouragée? Certains traitements sont-ils transférés dans des centres spécialisés? De nouveaux profils professionnels verront-ils le jour?

Aspects sociaux et éthiques

  • Comment faut-il comprendre la médecine personnalisée dans le contexte des évolutions sociales telles que l'individualisation et la mondialisation? Dans quelle mesure la médecine personnalisée est-elle liée à d'autres évolutions en matière de politique de la santé, telles que la cybersanté ou les soins intégrés?
  • Comment évaluer la médecine personnalisée en ce qui concerne la protection de la personnalité et l'autonomie des patients? Quels sont les droits de savoir et de ne pas savoir dont le respect doit être garanti? Comment classer la relation entre autonomie individuelle et solidarité envers autrui, p. ex. dans la mise à disposition de données pour la recherche médicale ou pour la fourniture de mesures de prévention individuelles?
  • Quelles questions se posent en matière de justice? Ces questions ont notamment trait à une éventuelle discrimination de groupes de population particulièrement sujets à maladie, à l'accès à de nouvelles offres coûteuses en matière de médecine personnalisée ou au risque de voir des fournisseurs de prestations et des assureurs transférer les risques vers les patients avec l’avènement de la médecine personnalisée.

Aspects économiques et système de santé

  • Quelles sont les implications de la médecine personnalisée pour la Suisse en tant que centre de recherche et site économique? Quelles incitations économiques la réglementation actuelle prévoit-elle et quelles sont les autres mesures politiques favorisant le développement de la médecine personnalisée?
  • Comment le concept de médecine personnalisée s'inscrit-il dans les évolutions actuelles dans le secteur de la santé? Comment est-il traité, p. ex., dans le projet «Avenir de la médecine en Suisse» de l'Académie suisse des sciences médicales? A quelles répercussions économiques faut-il s'attendre? Dans quels cas la médecine personnalisée conduit-elle à une hausse des coûts, notamment en raison des coûts de développement plus élevés pour des groupes restreints de patients? Quelles sont les économies de coûts réalisées, notamment grâce à la détection précoce?
  • Dans quelles conditions la médecine personnalisée contribue-t-elle à l'amélioration espérée de l'efficacité dans le secteur de la santé? L'amélioration des prestations et les coûts plus élevés qui en découlent pour les patients (p. ex. prévention) justifient-ils le surcoût occasionné? Qui prend en charge les coûts?

Aspects juridiques

  • Quelle réglementation s'applique actuellement à la recherche et au développement dans la médecine personnalisée? Comment la protection des sujets, en particulier, est-elle assurée lors d'essais cliniques? Comment la réglementation actuelle se répercute-t-elle sur le système de recherche et d'innovation? Quelles tendances en matière de réglementation se dessinent aux niveaux national et international?
  • Quelle est la réglementation actuelle en matière d'agrément pour la médecine personnalisée? Quelles sont les exigences de la médecine personnalisée envers les autorités chargées des agréments, p. ex. swissmedic? La médecine personnalisée implique-t-elle de nouvelles exigences, p. ex. en matière de normalisation internationale?
  • Quelle est la réglementation actuelle en matière d'application de la médecine personnalisée? De nouvelles questions se posent-elles dans le domaine du droit des patients, notamment en ce qui concerne la protection de la personnalité? Quelles sont les exigences pour l'utilisation des données collectées dans le cadre de la médecine personnalisée, en particulier à des fins de recherche (dans un but lucratif)? Les patients sont-ils suffisamment protégés contre une discrimination fondée sur les résultats obtenus par la médecine personnalisée? Une obligation de prévention est-elle concevable sur la base de la législation actuelle et est-elle pertinente?
  • Comment la qualité des offres en matière de médecine personnalisée est-elle assurée, notamment lorsqu'il s'agit de produits et de prestations de l'étranger proposés sur Internet? Cette situation soulève-t-elle de nouvelles questions en matière de responsabilité? Les directives légales actuelles et celles prévues dans un avenir proche suffisent-elles à réglementer des applications en plein essor dans le domaine de la médecine personnalisée? 

[TOP]

Déroulement

Méthode
L'étude se déroule en quatre temps :

  • Une première recherche dans la littérature spécialisée a déjà été menée. Sur la base de celle-ci, l'équipe de projet a dressé un plan détaillé, qui a été débattu avec le groupe d'accompagnement.
  • Une étude bibliographique suivra, dans laquelle les experts du groupe de projet traiteront le sujet de manière approfondie dans la perspective de chaque discipline. Les résultats de cette étude bibliographique seront débattus au sein de l'équipe de projet et documentés dans un rapport de travail. Les questions centrales (voir le chapitre «Introduction») constituent le fil rouge de cette enquête.
  • Les résultats de l'étude bibliographique seront l'objet de discussions partiellement structurées avec des spécialistes externes. A cette occasion, des aspects nouveaux du thème devront en particulier être traités ou d'importantes questions et évaluations techniques approfondies. Si les résultats donnent lieu à une controverse, il sera possible d'organiser, en lieu et place des entretiens individuels, un atelier réunissant des spécialistes et des représentants des groupes d'intérêts.
  • Enfin, les conclusions de l'étude seront formulées et des recommandations élaborées à l'intention de destinataires concrets.  

Calendrier
Début du projet : août 2012 | Fin du projet : automne 2013

[TOP]

Résultats et downloads

Communiqué de presse du 28 mars 2014
Médecine pour moi, médecine pour toi

Etude: 
Personalisierte Medizin (en allemand)

Résumé de l'étude:
La médecine prédictive

[TOP]

Manifestations

23 Octobre 2012 - Conférence EPTA (en anglais)

TOP 

Contacts

Comité de patronage

  • Centre d'évaluation des choix technologiques (TA-SWISS)
  • Office fédéral de la santé publique (OFSP)
  • Académie suisse des sciences médicales (ASSM)
  • Commission nationale d'éthique dans le domaine de la médecine humaine (CNE)

Personnes impliquées dans le projet

Responsables du projet à TA-SWISS

  • Dr Adrian Rüegsegger, TA-SWISS E-mail

Mandataires

  • Dr Anne Eckhardt (directrice de projet), risicare SARL, Zollikerberg
  • Michèle Marti, risicare SARL, Zollikerberg
  • Dr Alexander Navarini, Département de dermatologie, Hôpital universitaire de Zurich
  • Alecs Recher, Faculté de droit, Université de Lucerne
  • Prof. Dr Klaus-Peter Rippe, Ethik im Diskurs SARL, Zurich
  • Prof. Dr Bernhard Rütsche, Faculté de droit, Université de Lucerne
  • Dr Harry Telser, Polynomics SA, Olten

Groupe d'accompagnement

  • Prof. Dr Giatgen Spinas, Hôpital universitaire de Zurich (président du groupe d'accompagnement)
  • Dr Hermann Amstad, Académie suisse des sciences médicales (ASSM), Bâle
  • Cristina Benedetti, Commission d'experts pour l'analyse génétique humaine (GUMEK), Berne
  • Prof. Dr Sven Bergmann, Computational Biology, Université de Lausanne
  • Heidi Blattmann, journaliste scientifique, Herrliberg
  • Prof. Dr Verena Briner, Hôpital cantonal de Lucerne
  • Dr Matthias Bürgin, Office fédéral de la santé publique, Berne 
  • Prof. Dr Daniel Gygax, Life Sciences, Haute école de la Suisse du Nord-Ouest, Muttenz
  • Pius Gyger, caisse-maladie Helsana, Zurich
  • Dr Bertrand Kiefer, Commission nationale d'éthique dans le domaine de la médecine humaine (CNE)
  • Dr med. Pedro Koch, Senior Health Consultant, Küsnacht
  • Prof. Dr Donald Kossmann, Institut des systèmes d'information, EPF Zurich
  • Prof. Dr Sabine Maasen, Programme de recherche scientifique, Université de Bâle
  • Thomas Müller, Redacteur Schweizer Radio SRF, Berne
  • Prof. Dr Andreas Papassotiropoulos, Département de neurosciences moléculaires, Université de Bâle
  • Dr Simone Romagnoli, Commission nationale d'éthique dans le domaine de la médecine humaine (CNE)
  • Dr Heiner Sandmeier, Interpharma, Bâle
  • Prof. Dr Brigitte Tag, Institut des sciences juridiques, Université de Zurich
  • Dr Effy Vayena, Institut d'éthique biomédicale, Université de Zurich

[TOP]

Liens

Liens sur ce sujet

Rapport de l'European Academies Science Advisory Councils (EASAC) et de la Fédération européenne des académies de médecine (FEAM), 2012 : « Direct-to-consumer genetic testing for health-related purposes in the European Union » : http://www.easac.eu/fileadmin/Reports/EASAC_Genetic_Testing_Web_complete.pdf

Rapport de l'Office d'évaluation des technologies (TAB) du Bundestag allemand, 2008 : « Individualisierte Medizin und Gesundheitssystem » : http://www.tab-beim-bundestag.de/de/aktuelles/20090303.html

[TOP]

Project
Short Title: Personalised Medicine
Long Title: Personalised Medicine
Short Description: With diagnostics methods becoming ever more efficient, it is possible to make increasingly precise statements on disposition and physiological functions. There are already companies offering genetic tests on the Internet for a few hundred US dollars – a saliva sample is all that is needed. In theory these findings should lead to us receiving treatment that is tailored precisely to our requirements if we fall ill. In addition, such data should also help to detect risks of disease early on. The study will examine the current possibilities and consequences of this «Personalised Medicine».
Start: 2012
End: 2013
Partner Institutes:
Scope Countries:
Contact Person: Rüegsegger, Adrian
Home Page URL: http://www.ta-swiss.ch/en/projects/biotechnology-medicine/personalised-medicine/
Focus: Biotechnologie and medicine
Project Leader:
Other Members:

Le projet en bref

Le perfectionnement des méthodes de diagnostic permet des affirmations de plus en plus exactes quant aux prédispositions et aux fonctions de l'organisme. Certaines sociétés proposent déjà des tests génétiques par Internet pour quelques centaines de dollars, pour lesquels il suffit d'envoyer un échantillon de salive. Théoriquement, les enseignements tirés devraient nous permettre, en cas de maladie, de bénéficier d'une thérapie parfaitement ciblée et adaptée à nos besoins. De plus, les données ainsi obtenues servent à détecter des risques de maladie à un stade précoce. L'étude met en évidence les possibilités actuelles et les répercussions de cette «médecine personnalisée».

Projet: d'août 2012 à l'automne 2013 

Publications: Rapport et résumé

Mandataires: Dr Anne Eckhardt, risicare SARL, Zollikerberg

Fotolia_28617664_L.jpg