Etude «Human Enhancement»

Introduction | Déroulement | Résultats / Downloads | Manifestations| Contacts| Liens

Cover_Human_Enhancement_Klein_2.jpg

Human Enhancement. Etude du Centre d'évaluation des choix technologiques, Anne Eckhardt, Andreas Bachmann, Michèle Marti, Bernhard Rütsche, Harry Telser , Zürich, vdf, 300 p., CHF 39.--/ EUR 32.--, ISBN 978-3-7281-3396-0 (Livre) / Download open access ISBN 978-3-7281-3404-2 / DOI 10.3218/3404-2. 
vdf Hochschulverlag AG

Introduction

Qu’entend-on par « human enhancement » ou amélioration de l’être humain ?
Depuis la nuit des temps, l’être humain aspire à augmenter ses capacités et à accroitre ses performances. Des premiers outils à l’ordinateur, de l’invention de l’imprimerie jusqu’à l’internet sans fil, les moyens pour y arriver n’ont pas cessé de se diversifier. Plus récemment, sont apparues des interventions devant influer directement sur les performances physiques ou mentales. Il s’agit souvent d’applications développées premièrement dans des buts thérapeutiques. Par exemple, des médicaments utilisés pour aider les enfants « hyperactifs » qui ont des difficultés à se concentrer permettent d’améliorer leur attention à l’école. Or, il est apparu dernièrement que de plus en plus que des personnes en pleine santé prennent de telles substances dans l’espoir d’améliorer leurs succès au cours de leurs études ou d’augmenter leurs capacités intellectuelles dans la vie professionnelle.

Chances et risques liés au human enhancements
Tant qu’il s’agit de soigner des maladies ou de préserver la santé, ces traitements thérapeutiques ou préventifs sont bien acceptés. L’efficacité des médicaments utilisés est testée dans ce but. Il en va autrement lorsque des médicaments ou d’autres substances actives sont utilisés pour augmenter les performances de personnes en bonne santé: cet usage est controversé. Certes, on attend beaucoup de futures applications. Cependant il n’existe actuellement que peu de données fiables sur l’efficacité des médicaments ou autres substances utilisés dans le but du human enhancement sur des personnes en bonne santé. En outre, il existe le risque de voir apparaître des effets secondaires, et la prise non contrôlée de telles substances pourrait conduire à une certaine dépendance.

Pourquoi TA-SWISS mène-t-il une étude sur ce thème?
La forte présence médiatique de cette thématique et la demande croissante pour de tels produits montre l’intérêt que suscite le human enhancement. Cependant, son efficacité sur des êtres en bonne santé n’a été prouvée qu’en situation expérimentale et souvent extrême. En se basant sur l’état actuel de la recherche, l’évaluation doit déterminer si des applications pouvant être utiles au quotidien existent déjà, quels risques y sont rattachés et quels développements futurs sont envisageables.

Objectifs de l‘étude
Cette étude interdisciplinaire doit permettre d’évaluer les chances et les risques du human enhancement dans les domaines de l’école, du travail et des loisirs. Les questions suivantes seront examinées réponse :

  • Quelle est la diffusion du human enhancement actuellement – en Suisse et à l’étranger ?
  • Quelles perspectives se dessinent quant aux développements du enhancement biomédical ?
  • Quels sont les acteurs importants dans le domaine du human enhancement et quels sont leurs motivations ?
  • Quel cadre juridique régit le human enhancement ?
  • Quelles questions éthiques centrales le human enhancement pose-t-il ?
  • Quels intérêts et conséquences économiques sont liés au human enhancement ?
  • Quels développements sociaux sont favorisés, respectivement freinés par l’usage du human enhancement ?
  • Quelles sont les possibilités d’influencer les futurs développement du human enhancement ?


L’accent sera mis plus précisément sur:

  • Les aspects spécifiques à la Suisse – principalement dans les domaines juridiques et économiques – seront plus spécifiquement examinés et présentés.
  • Les implications sociales du human enhancement seront illustrées et plus précisément analysées sur la base de l’étude de deux exemples et de scénarios plus concrets.
  • Une vue d’ensemble des connaissances et arguments principaux disponibles doit servir de base aux décideurs et donner un aperçu fondé aux personnes intéressées par la thématique du human enhancement.

[TOP]

Déroulement

Méthode
Afin de répondre à ces questions, on procédera tout d’abord à une analyse de la littérature scientifique. D’autres sources seront également prises en compte, comme par exemple des analyses d’innovations faites par des banques ou des bureaux de conseils en gestion, ainsi que des données statistiques. Dans le but de mettre en évidence les domaines d’innovations à venir, un œil sera également jeté sur le monde de la recherche en Suisse. Des entretiens avec des experts serviront à éclaircir les derniers points qui seront resté ouverts.

Afin de traiter du thème du human enhancement de manière concrète, deux études de cas seront menées. Les domaines du neuroenhancement et de l’optimisation du développement infantile seront ainsi étudiés plus en détails. Un scénario viendra illustrer chacun des domaines traités. L’élaboration des études de cas et des scénarios se basera sur une analyse de la littérature. L’équipe de projet réalisera en outre une analyse des implications sociales potentielles.

Calendrier
Début du projet: décembre 2009 | Fin du projet: Début 2011

[TOP]

Résultats et Downloads

Newsletter
Human Enhancement 04/2009
Human Enhancement - une marche sociale sur la corde raide 04/2011

Résultats de l’étude
Court résumé (allemand)

Recommandations 
Conclusions et recommandations pour la politique (allemand)

Information aux médias
Un dopage au quotidien
En Suisse, la consommation de substances destinées à améliorer la performance est en constante progression. Au vu de l'évolution en cours, le monde politique ne peut guère esquiver le sujet. Communiqué de presse

Résumé
Sur mesure pour la performance - L'amélioration de l'être humain par des techniques d'optimisation
Résumé de l’étude de TA-SWISS «Human Enhancement»

Etude
Human Enhancement

Fiche d'information d'atelier du 2 novembre 2011
Optimisation humaine: s'inspirer du passé pour mieux innover.

[TOP] 

Manifestations

Workshop zum Thema «Human Enhancement – die ganz alltägliche Optimierung»
2 novembre 2011, 13.15 17.30 h, Kursaal Berne
Plus d'informations...

[TOP]

Contacts

Comité de patronage

  • Centre d’évaluation des choix technologiques TA-SWISS
  • Office fédéral de la santé publique OFSP
  • Commission nationale d'éthique dans le domaine de la médecine humaine CNE
  • Académie suisse des sciences humaines et sociales ASSH
  • Académie suisse des sciences médicales ASSM

Personnes impliquées dans le projet

Responsable du projet à TA-SWISS

  • Dr. Adrian Rüegsegger, TA-SWISS, E-Mail

Mandataires

  • Dr. Anne Eckhardt, risicare GmbH, Zurich (Directrice de projet)
  • Michèle Marti, risicare GmbH, Zurich
  • Dr. Juliane Neuss Münzel, risicare GmbH, Zurich

Groupe d’accompagnement

  • Prof. Dr. Oreste Ghisalba, Ghisalba Life Sciences GmbH, Reinach; Comité directeur de TA-SWISS (Président du groupe d‘accompagnement)
  • Prof. Dr. Nikola Biller-Andorno, Institut d’éthique biomédicale, Université de Zurich
  • Nadja Birbaumer, Académie suisse des sciences humaines et sociales ASSH, Berne
  • Dr. Martin Büechi, Chef de la section Questions générales, Office fédéral de la santé publique OFSP, Berne
  • Rita Bürgi, Association Swiss Olympic, Ittigen
  • Prof. Dr. Jacques Diezi, Pharmacologie et toxicologie, Université de Lausanne
  • Prof. Dr. Sabine Maasen, Responsable du programme sur la recherche scientifique, Université de Bâle, Comité directeur de TA-SWISS
  • Dr. Beat Ochnser, Directeur général du groupe Sympany, Bâle
  • Prof. Dr. Francesco Panese, Instititut des sciences sociales, Université de Lausanne
  • Michelle Salathé, Académie suisse des sciences médicales ASSM, Bâle
  • Jean-Félix Savary, Groupement romand d’étude des addictions GREA, Yverdon-les-Bains
  • Dr. Dominik Schwarb, Division médecine du travail, Suva, Lucerne
  • Prof. Dr. Giatgen Spinas, Département de médecine interne, Hôpital universitaire de Zurich, Comité directeur de TA-SWISS
  • Dr. Jean-Daniel Strub, Commission nationale d'éthique dans le domaine de la médecine humaine CNE

[TOP]

Liens

Liens sur ce sujet

Thorsten Galert: Das optimierte Gehirn
Technologiefolgenabschätzung – Theorie und Praxis, Vol. 19, Nr. 1, April 2010, S. 67-70
http://www.itas.fzk.de/tatup/101/gale10a.pdf

Wolfgang van den Daele: Auf eigene Rechnung: Gegen Neuro-Enhancement lässt sich schwer argumentieren
WZB Mitteilungen, Nr. 127, März 2010, S. 9-11
http://www.wzb.eu/publikation/pdf/wm127/9-11.pdf

Katrin Gerlinger: Gendoping – Fiktion oder Realität?
TAB-Brief Nr. 36, Dezember 2009, S. 16-17
http://www.tab-beim-bundestag.de/de/pdf/publikationen/tab-brief/TAB-Brief-036.pdf 

Arnold Sauter: Pharmazeutisches Gehirntuning
Technologiefolgenabschätzung – Theorie und Praxis, Vol. 18, Nr. 3, Dezember 2009, S. 97-99
http://www.itas.fzk.de/tatup/093/saut09b.pdf

Steffen Rosahl: Mehr als normal – verstehen wir die Enhancement-Debatte?
Technologiefolgenabschätzung – Theorie und Praxis, Vol. 18, Nr. 2, September 2009, S. 13-20
http://www.itas.fzk.de/tatup/092/rosa09a.pdf  

Arnold Sauter: Leistungsfähiger durch Medikamente?
TAB-Brief Nr. 35, Juni 2009; S. 28-31
http://www.tab-beim-bundestag.de/de/pdf/publikationen/tab-brief/TAB-Brief-035.pdf

Armin Grunwald: What Does Enhancement Mean Here?
Akademie-Brief No 88 – Newsletter der Europäischen Akademie, April 2009, S. 1-3
http://www.ea-aw.org/fileadmin/downloads/Newsletter/NL_88_042009.pdf

[TOP]

Project
Short Title: Human Enhancement
Long Title: Human Enhancement
Short Description: It is not clear whether drugs can help to improve the performance of healthy human beings. Nevertheless, drugs are already being used for this purpose. For example, by students who are preparing for an examination and hope that it will improve their concentration. The study illustrates and examines the current possibilities of “everyday drug taking”.
Start: 2009
End: 2011
Partner Institutes:
Scope Countries:
Contact Person: Rüegsegger, Adrian
Home Page URL: http://www.ta-swiss.ch/en/human-enhancement
Focus:
Project Leader: TA-SWISS
Other Members:

Le projet en bref

Difficile de dire si des médicaments peuvent améliorer les performances d’individus en bonne santé. Or, des médicaments sont d’ores et déjà utilisés à cette fin. Des étudiants qui se préparent à un examen, par exemple, espèrent ainsi accroître leur capacité de concentration. L’étude présente les possibilités actuelles de «dopage au quotidien» et les examine d’un œil critique.

Début du projet: Décembre 2009 | Fin du projet: Début 2011

Publications: Etude (anglais) et résumé (allemand, français, anglais)

Mandataires: Dr. Anne Eckhardt, risicare GmbH, Zurich (Directrice de projet)

Human_Enhancement.jpg