Projet «Opportunités et risques de l'éléctromobilité en Suisse»

Introduction Déroulement | Résultats / Downloads | Manifestations | Contacts | Liens

Buchumschlag_elektrom.jpg

Chancen und Risiken der Elektromobilität in der Schweiz. Etude du Centre d'évaluation des choix technologiques, Peter de Haan, Rainer Zah, Zürich, vdf, 260 p.,  CHF 39.--/ EUR 34.--, ISBN 978-3-7281-3487-5 (livre) / Download open access. vdf Hochschulverlag AG

Introduction

La dissémination de l'habitat, le flot de véhicules qui prend des proportions démesurées et l'utilisation des ressources naturelles qui l'accompagne sont source de préoccupation. Au premier abord, les véhicules électriques pourraient contribuer à réduire notamment la consommation de combustibles fossiles et les rejets de CO2. En y regardant de plus près, force est toutefois de constater que le potentiel de conflits de l'électromobilité est considérable.

Opportunités et risques liés à l'électromobilité
Différents arguments plaident en faveur d'une utilisation accrue de véhicules électriques : ils ne polluent pas l'environnement par des rejets nocifs, leur fonctionnement est silencieux et ils renforcent l'indépendance vis-à-vis des fournisseurs de matières premières, qui ne se caractérisent pas tous par une grande fiabilité sur le plan politique.

Néanmoins, l'électromobilité pose problème dans la mesure où la Suisse n''est pas en mesure de couvrir une forte augmentation de la demande en électricité par des sources d'énergie renouvelables (telles que la force hydraulique et les énergies éolienne et solaire). La question qui se pose consiste à savoir si elle doit elle-même construire de nouvelles centrales nucléaires ou si elle souhaite, le cas échéant, importer du courant d'installations nucléaires situées à l'étranger. De plus, l'impôt sur les huiles minérales constitue la principale source de revenus pour le financement de projets d'infrastructure pour le transport routier. Une baisse brutale de ces revenus aurait des conséquences notables, soit pour la qualité de l'infrastructure, soit pour les instruments de financement de la Confédération. 

Pourquoi une étude TA-SWISS sur ce thème ?
Les questions liées à l'aménagement du système de transport concernent un grand nombre de personnes. Par ailleurs, le sujet est controversé, comme évoqué ci-dessus.

Objectif de l'étude
Une analyse du cycle de vie des véhicules électriques, de la fabrication à l'élimination, permet de mettre en lumière les conséquences écologiques d'une progression de l'électromobilité en Suisse.

De plus, des scénarios sont élaborés pour illustrer les évolutions probables dans un avenir proche et plus lointain (jusqu'en 2030) et pour replacer l'électromobilité dans un contexte social plus large. Cette démarche doit, en fin de compte, permettre de répondre à un certain nombre de questions, notamment :

  • Quel surcroît de consommation d'électricité une pénétration sur le marché de véhicules électriques engendrerait-elle selon une évaluation réaliste ?
  • A quelles répercussions faudrait-il s'attendre en ce qui concerne la production et la commercialisation de courant électrique ?
  • Quelles conséquences pour les finances publiques seraient prévisibles si les recettes provenant de l'impôt sur les huiles minérales connaissaient une baisse sensible / correspondant à l'évolution supposée du parc de véhicules ?
  • Quelles adaptations de l'infrastructure seraient nécessaires pour que les véhicules électriques puissent s'imposer ?
  • Quels sont les opportunités et les risques de l'électromobilité pour les individus, la société et l'environnement ?

[TOP]

Déroulement

Méthode
L'étude se compose de cinq blocs de travail :

  • Définition et délimitation de l'objet de l'étude et des limites du système
  • Esquisse de scénarios normatifs
  • Analyse du cycle de vie avec calcul des nuisances environnementales par véhicule-kilomètre
  • Analyse de toutes les répercussions qui ne peuvent pas être couvertes par l'analyse du cycle de vie (répercussions pour la société, coûts, raréfaction des matériaux, etc.)
  • Recommandations à l'intention des décideurs

 Fin prévue du projet : automne 2012

Calendrier
Début du projet : juillet 2011| Fin prévue du projet : automne 2012

[TOP]

Résultats et downloads

Communiqué de presse du 21 janvier 2013
L’avenir se joue sous tension

Etude
en allemand 

Résumé de l'étude

L’avenir se joue sous tension

[TOP]

Vidéo en français

Manifestations

disponible à la fin du projet

[TOP]

Contacts

Comité de patronage

  • Centre d’évaluation des choix technologiques TA-SWISS
  • Office fédéral de l’énergie OFEN
  • Office fédéral des routes OFROU
  • Office fédéral de l'environnement OFEV

Personnes impliquées dans le projet

Responsable du projet à TA-SWISS

  • Dr. Lucienne Rey, TA-SWISS. E-Mail

Mandataires

  • Dr. Rainer Zah, EMPA, St. Gall (Responsable du projet)
  • Hans-Jörg Althaus, EMPA, Dubendorf
  • Marcel Gauch, EMPA Dübendorf
  • Denise Fussen, Ernst Basler + Partner AG, Zollikon
  • Peter De Haan, Ernst Basler + Partner AG, Zollikon 
  • Frank Bruns, Ernst Basler + Partner AG, Zollikon

Groupe d’accompagnement

  • Dr. Ruedi Jörg-FrommZurich, Comité directeur de TA-SWISS (Président du groupe d’accompagnement)
  • Heidi Blattmann, Herrliberg
  • Christian Bühlmann, Office fédéral de l’énergie OFEN, Ittigen
  • Volker Fröse, Office fédéral des routes OFROU, Berne
  • Lino Guzzella, ETH Zurich
  • Dr. Stefan Hirschberg, L'Institut Paul Scherrer PSI
  • Kurt Hug, Haute école spécialisée bernoise, Vaufflin
  • Christian Jahn, Office fédéral des routes OFROU, Berne
  • Mario Keller, INFRAS, Berne
  • Dieter Kraft, Bosch, Stuttgart
  • Fridolin Stähli, Université des Sciences Appliquées de la Suisse du Nord-Ouest, Windisch
  • Prof. Dr. Daniel Wachter, Office fédéral du developpement territo ARE, Berne
  • Michael Weber, Office fédéral de l'environnement OFEV, Berne

[TOP]

Liens

Liens sur le sujet 
disponible à la fin du projet

[TOP]

Project
Short Title: Electromobility
Long Title: Opportunities and risks of electromobility in Switzerland
Short Description: Many expect that electromobility will make the traffic more eco-friendly: after all electrically powered vehicles expel no pollutants, and they move nearly silently. However, battery construction requires environmentally harmful materials, and many disposal issues are still unresolved. The TA-SWISS study examines how electromobility could fit into the Swiss traffic system and which consequences this could have for environment, society and economy.
Start: 2011
End: 2012
Partner Institutes:
Scope Countries:
Contact Person: Rey, Lucienne
Home Page URL: http://www.ta-swiss.ch/en/projects/mobility-energy-climate/electromobility
Focus: Mobility / Energy / Climate
Project Leader: TA-SWISS
Other Members:

Le projet en bref

Beaucoup espèrent que l'électromobilité rende le trafic moins dommageable pour l'environnement : en fin de compte, les véhicules à moteur électrique ne rejettent aucun polluant, et ils circulent pratiquement sans bruit. Toutefois, la fabrication des batteries nécessite l'usage de matières nuisibles pour l'environnement. Le traitement des déchets pose, quant à lui, de nombreux problèmes qui ne sont pas encore résolus. Cette étude de TA-SWISS évalue comment l'électromobilité pourrait s'intégrer dans le système routier suisse et quelles conséquences attendre pour l'environnement, la société et l'économie. 

Projet:  Juin 2011 - Automne 2012

Publications: Rapport (en allemand) et résumé 

Mandataires: Peter De Haan, Basler und Partner AG  (Directeur de projet)

emobilia_11_002_014_sw_klein_2.jpg

Foto: @ koelnmesse